Relaxation - Détente Accompagnement au mieux-être
Massages de bien-être Massage de bien-être, toucher relaxant, connaissance de soi, thérapie
Technique d'identification des peurs inconscientes

> Voir d'autres
exemples de lettres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lettres du Corps Mémoire

En savoir un peu plus sur l'haptonomie

Un certain "Francis", (ce n'est pas moi !) me demande à en savoir plus sur l'haptonomie. J'en profite pour vous faire part de ma réponse :

Haptonomie, science de l'affectivité. C'est le titre du bouquin de Frans Veldman publié aux PUF. Mais la lecture de ce livre ne vous apportera pas grand chose si vous ne faite pas l'expérience de l'haptonomie.

En fait, il s'agit d'une approche par le toucher et en fin de compte une manière d'être, d'être ensemble. Il ne s'agit pas d'une technique. Cette approche, par exemple dans le massage de bien-être que je pratique, mais elle est valable aussi pour un médecin, un kinésithérapeute ou tout autre métier de la relation, cette approche donc consiste à s'adresser non pas à un corps, mais à une personne.
Cela peut sembler trivial, mais y compris dans les gestes des soignants, il s'avère qu'une certaine "mécanicité" déshumanise la relation. On considère un symptôme, une maladie (le cancer de la 236) une partie du corps plutôt que la personne qui vit ce corps. C'est subtil et cela passe inaperçu quelquefois tellement il peut être habituel de se déshumaniser soi-même dans les situations où nous nous sentons vulnérables.

L'haptonomie nous montre, nous fait expérimenter concrètement que lorsque nous nous sentons vulnérables, par exemple dans une relation conflictuelle, ou tout simplement si nous sommes agressés par une situation, nous avons tendance à nous rétracter et à nous raidir. Elle nous montre aussi que cet état de contraction nous rend encore plus vulnérable, encore plus dépendant des autres et des situations car nous ne pouvons plus agir avec la même spontanéité, en nous coupant de nous même.
Elle montre surtout que l'on peut agir autrement : nous rendre présent, corporellement, à la situation, à l'événement. Rester présent ne nous prive d'aucune ressource et nous rend au contraire disponible pour agir à bon escient, sans nous soumettre et sans "sur-agir". C'est une manière d'accepter la situation (blessante) dans le fait qu'elle soit, qu'elle nous arrive, et d'y répondre au mieux, sans nous nier nous-même en endossant le coup, en faisant le gros dos, mais au contraire, en étant fidèle à ce que nous sommes.

De quoi parlons-nous ? Quelles sont ces situations stressantes ?
Bien-sûr, il s'agit des situations de relation professionnelle, des relations affectives, pressions de toutes sortes, licenciement, rupture, séparation, perte d'un proche, maladie...
Quel est notre mouvement face à ces situations ?

Mais aussi de situations plus anciennes qui ont pu dès le début de notre vie affecter notre espace affectif, le réduire. Un manque d'affection, l'arrivée d'un petit frère ou soeur, une mésentente parentale, une naissance difficile, voire des événements de la vie intra-utérine ont pu générer un état d'insécurité qui nous a fait nous recroqueviller et ainsi perdre une partie de notre grandeur, de notre possibilité d'être (vraiment) nous-même.

L'approche haptonomique est une possibilité pour confirmer cette possibilité d'être, pour vous redonner le choix. Si vous aviez le choix de vous sentir à l'étroit, contracté, sur vos gardes, ou à l'inverse, détendu, présent, y compris dans l'adversité, que choisiriez-vous ?

Bien-sûr, on peut en dire plus, mais c'est assez pour aujourd'hui.

A NOTER CEPENDANT :
Il n'y a pas d'haptonomiste. Cela n'existe pas. Si vous en voyez un, c'est un faux. Il n'y a que des personnes qui pratiquent leur activité et qui la pratiquent à base de cette approche. Ce n'est pas un métier ni une technique.

Il y a 2 branches à l'haptonomie : l'haptosynésie dont je viens de parler qui peut mener à l'haptopsychothérapie pour les thérapeutes et toute la partie qui concerne l'accompagnement de la grossesse, l'"être ensemble" des parents et du bébé à venir et l'accouchement. Cette branche est réservée aux sages-femmes et obstétriciens.

Personnellement je suis formé en haptosynésie (1er degré) et spontanément, je suis dans cette approche lors des séances que je propose. (Entretien et massage de bien-être).

A ma connaissance il y a deux écoles qui transmettent l'haptonomie. Elle sont dirigées par Frans Veldman, père, et Frans Veldman fils. Si vous trouvez d'autres propositions, vérifiez bien qu'elles aient l'agrément des fondateurs. Ne vous engagez pas dans un enseignement au rabais. Ces écoles sont réservées aux professionnels.

Voici leurs sites :
http://www.haptonomie.org/
http://www.formations-haptonomie.fr/

Francis Lemaire

Lettre diffusée le 21 janvier 2008.

 

Lettre périodique du Corps Mémoire

Pour recevoir des articles, être informé(e) des nouveautés, laissez votre adresse e-mail ici :

 

 

Lire les autres lettres | Version imprimable | Haut de page

 

Bookmark and Share