La lettre du Corps Mémoire : En finir avec la peur

En finir avec la peur

Chers amis, c'est avec plaisir que je vous annonce la publication du site "En finir avec la peur".

Évidemment, il s'agit d'un vaste projet que celui d'abandonner toute peur !

Mais commençons par le début : Imaginons dans quel monde nous vivrions s'il n'y avait plus de peur ? Si nous pouvions nous débarrasser de toutes les peurs : les plus basiques, peurs des araignées ou des souris aux plus fréquentes, peur de manquer, peur de ne pas ou plus être aimé, peur de la solitude, de la douleur. Peur de mourir, celle qui rassemble toutes les autres et finalement, peur d'avoir peur, celle qui nous maintient dans l'inquiétude. Que reste-t-il quand la peur n'est plus là, inscrite dans nos attitudes, nos comportements, nos souffrances ?

Pour l'instant, pas de baguette magique. Juste un outil tout simple (TIPI) qui nous permet d'éliminer certaines peurs pourtant tenaces en reprenant contact avec les sensations corporelles et laissant se dérouler les mémoires qui émergent spontanément. Simple mais nouveau et efficace dans de nombreuses situations (voir lesquelles sur le site).

Ce nouveau site, complémentaire du site du Corps Mémoire reprendra au fil du temps toutes les avancées dans le domaine de la libération des peurs : les nouveaux outils, leur domaine d'efficacité, la recherche, et un regard philosophique sur tout cela.

En attendant, dites-nous comment vous imaginez une vie sans peur, un monde sans peur.
Une place est réservée à votre expression.

www.enfiniraveclapeur.org

 

Conférence de Luc Nicon

Luc Nicon est l'auteur de "Comprendre ses émotions" et de "TIPI", Technique d'identification des peurs inconscientes.

Luc est avant tout pédagogue et c'est un peu par "hasard" qu'il s'est mis à utiliser le revécu sensoriel avec des apprenants en difficulté. Comme ça marchait, il a poursuivi, et ça marchait tellement bien qu'il a voulu s'assurer de la validité de sa méthode.

Il a ainsi pu démontrer son efficacité rapide et durable auprès de nombreuses personnes souffrant d'angoisse, de phobies diverses, d'inhibitions, d'irritabilité, de dépression. Dans tous ces cas, une peur inconsciente a pu être désactivée par le simple revécu sensoriel en une voire deux ou trois séances.

Mais où nous mène ce revécu ?

Tout droit vers des événements mettant en cause de manière vitale la sécurité de l'embryon ou du foetus pendant la période de gestation. Certains de ces événements sont liés à la perte précoce d'un jumeau, perte dont la mère n'a la plupart du temps pas conscience.

Toutes ces questions seront bien-entendu au rendez-vous de la conférence du 19 mars 2009.
Lieu : CREA, 10 Bd Sadi-Carnot 12100 MILLAU, 20h30. Réservation souhaitée

Pour plus d'information : www.enfiniraveclapeur.org/conference/millau19mars/
Merci de diffuser.

 

Formation

Apprendre à utiliser TIPI pour et par soi-même

L'intérêt de la technique d'identification sensorielle des peurs inconscientes, c'est que vous pouvez l'utiliser de manière tout à fait autonome, vous pouvez l'emporter avec vous à l'autre bout du monde et y faire appel au moment où vous vous sentez réagir émotionnellement à une situation. Cette réaction, qu'elle soit phobique, qu'elle vous rende agressif, qu'elle vous donne envie de fuir ou d'éviter, ou qu'elle vous paralyse vous indique qu'une peur ancienne est réactivée.

C'est le bon moment, si l'environnement le permet, pour utiliser TIPI pour vous-même, ou éventuellement en léger différé.

L'objectif de cette formation (d'une journée) est de vous donner les bases pour vous rendre autonome dans toute la mesure du possible. Au cours de cette formation, chacun travaille sur une difficulté précise repérée au préalable.

Les dates sont fixées dès qu'un groupe de 5 personnes est constitué. Le premier groupe sera animé par un formateur TIPI.

Pour plus d'information : www.enfiniraveclapeur.org/formation/

 

Un chemin unique

Qu'est ce qui fait le lien entre des approches telles que l'art de communiquer par le toucher, l'haptonomie, le revécu sensoriel ?

Il s'agit toujours de s'approcher de l'être, de la possibilité de devenir soi. Et soi n'est pas un autre à atteindre, il ne s'agit pas de devenir quelqu'un d'autre, cette possibilité d'être est déjà là, présente. Rien à changer à ce niveau. Juste à éliminer quelques voiles qui obscurcissent notre présence au monde, à les laisser tomber un par un comme des vieux vêtements, une peau morte.

Bien-sûr ces habits de souffrance semblent quelquefois nous tenir encore au chaud, tout l'exercice consiste à progressivement mieux les connaître pour voir qu'ils nous encombrent.

Que nous dit l'haptonomie ?
D'être fidèle à soi-même, ou à l'inverse de ne pas nous renier, de ne pas nous mentir à nous-même, et de rester présent de tout notre être, de faire un avec ce corps.

Que nous dit la voie de la non-dualité ?
La même chose : d'être un avec ce qui est.

Que nous dit TIPI ?
D'observer ce qui se produit dans nos sensations. De ne pas intervenir pour changer quoi que ce soit, mais d'être le témoin de ce qui se déroule à l'intérieur de nous, sans rien refuser ni interpréter.

L'approche par le toucher et le revécu sensoriel nous donnent l'une et l'autre la possibilité de reprendre contact avec nous-même. Un contact rompu dès qu'il y a peur, dès que je n'adhère plus à la vie telle qu'elle se présente. Reprendre contact corporellement, sensoriellement avec ce qui se vit, c'est retrouver la paix, cesser de lutter et d'avoir à lutter pour que des faits, révolus depuis bien longtemps n'aient pas lieu.

Ce qui nous empêche de vivre le présent, c'est d'essayer de changer le passé à longueur de temps.

Ce qui nous empêche de vivre, c'est de refuser de mourir à chaque instant.

 

Sondage : Séances sur Paris ?

Le Corps Mémoire a reçu une proposition pour partager un local sur Paris, (avenue Foch).
Les jours disponibles seraient : mardi - mercredi - jeudi.

Vous qui lisez cette lettre, seriez vous intéressé(e) par un accompagnement au mieux-être dans la capitale ?
Seriez-vous prêt(e) à vous engager sur une certaine durée, en fonction de vos besoins ?
Soit pour des massages de bien-être régulier, soit pour un travail plus approfondi de connaissance de soi ?

Merci, si c'est le cas de répondre à cette lettre en donnant quelques précisions.
Une décision sera prise tenant compte de vos réponses.

 

Infos pratiques

Les séjours ressourcement et mieux-être sont maintenant à distinguer des week-ends bien-être. Les week-ends sont accessibles à toute personne recherchant détente et relaxation par le massage de bien-être et ont lieu, selon vos dates et vos choix, au château de Roquetaillade, au moulin de Gauty, au couvent du Viala ou à Castelnau-Pégayrols. Le tarif en déplacement est de 50 Euros les 50 minutes de massage (compter une heure pour la séance). Malgré leur nom, les week-ends peuvent avoir lieu en semaine !

Les séjours (3 jours à une semaine) s'adressent en priorité au personnes qui recherchent un accompagnement et sont prêtes à s'investir dans un cheminement personnel. Je propose à ces personnes des séances plus longues (2 heures) comprenant généralement un temps de toucher relaxant, soit au château de Roquetaillade, de Pâques à Toussaint, soit à Castelnau-Pégayrols, toute l'année. Le tarif est de 65 Euros la séance.


La lettre du Corps Mémoire est envoyée aux personnes qui se sont inscrites sur le site du Corps Mémoire ou sur "En finir avec la peur". Si vous recevez cette lettre à votre adresse, il est donc inutile de vous inscrire à nouveau sur www.enfiniraveclapeur.org

Pour retrouver les lettres précédentes : http://www.le-corps-memoire.fr/corps_memoire/lettre.htm

Bookmark and Share

Lettre périodique du Corps Mémoire. Mars 2009. www.le-corps-memoire.fr